On n’est pas toujours maître des évènements, surtout quand ça concerne les aléas de santé et, loi des séries oblige, trâlées de pannes d’informatique.

Je n’ai donc pas répondu personnellement à tous les voeux reçus par courriels et ... ils sont perdus !
Que ceux d’entre vous qui ont eu la gentillesse de me les envoyer trouvent ici mes remerciements et mes meilleurs voeux pour cette année (qui pourtant ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices...)