« qu’il s’agisse de l’animation, de l’éducation, du sport, du tourisme social, du médico-social, de l’aide et des soins à domicile, de la petite enfance, des foyers de jeunes travailleurs, du spectacle vivant, de la radiodiffusion associative, etc » Des « personnes ont de nouveau basculé dans la précarité » du jour au lendemain, pointent les sénateurs.

F Vignal www.publicsenat.fr 21/02/18