Un (courant d’) air de Géorgie

Des vignerons géorgiens sont venus présenter leurs productions aux commerçants groisillons. Ils avaient été rencontrés par l’un d’eux dans un salon des vins angevin.

Une dégustation était possible pour le public au Mojo et J.L. Farjot avait concocté un repas qu’il appelait modestement "tapas" mais qui n’avait rien à envier à ses prestations habituelles.

Les vins étaient tout aussi surprenants car leur fabrication, toujours traditionnelle depuis la nuit des temps, donne des vins naturels avec des particularités intéressantes renforcées par la nature des sols.

Si l’on ajoute que ce groupe de Géorgiens n’est pas là pour engendrer la mélancolie (même lors de certains de leurs chants a capella), on peut dire que la soirée était à l’image des meilleures de celles que l’on passe en hiver à Groix... entre greks :-)