Chacun de nous peut, et doit, s’imaginer dans la peau du personnage interprété par Kevin Costner dans le film Swing Vote qui, à la suite d’une erreur technique qui a empêché la prise en compte de son vote, se retrouve détenteur du bulletin qui peut faire basculer le destin de son pays d’un côté ou de l’autre.

Si les listes électorales françaises ne comptaient qu’un inscrit, moi, et que de mon bulletin Macron ou Le Pen dépendait le nom du futur occupant de l’Élysée, quel serait mon choix? Loin des interminables débats (plus ou moins) intérieurs auxquels on assiste, c’est le choix le plus facile que nous puissions imaginer

J.M. Pottier Slate fr