L’absurde position de l’abstention a suffisamment d’écho pour que Macron prenne mieux en compte le désespoir social. Le vote du premier tour a accentué le clivage gagnants-perdants de la mondialisation, centres urbains-périphéries rurales, ouvriers-classes moyennes diplômées, toutes césures qui tendent à se substituer à la division classique droite-gauche.

Libération 27/04/17