Parapharmacie. Des prix à géométrie variable
L’antenne morbihannaise d’UFC Que choisir a mené l’enquête à Lorient, Vannes, Pontivy, Locminé, Hennebont et Riantec. Ils ont consciencieusement et discrètement relevés les tarifs pratiqués sur 14 produits de marques connues dans différentes pharmacies et supermarchés. Avec parfois des différences surprenantes...
P. Wadoux Ouest-France 23/02/17
15 parapharmacies et 14 produits à la loupe
«Les résultats montrent que les prix sont éminemment variables (parfois du simple au double)et les bonnes affaires ne sont pas toujours là où l’on croit» explique le président de l’UFC Que choisir 56. Les prix varient considérablement d’une enseigne à l’autre, parfois du simple au double. Avec des prix plus intéressants dans les surfaces de vente très fréquentées.
Le Télégramme 24-02-17-

Prix de l’immobilier dans le Grand Ouest
Les plus fortes baisses observées sont de l’ordre de -3 % à -4 % pour le prix médian des maisons dans 3 départements  : Mayenne, Morbihan et Sarthe. Les tendances observées des prix pour 2017 sont liées à l’évolution de prix médians de 2016. Les prix devraient rester stables ou en baisse.
Ouest-France 24-02-17

Organisation des heures de travail
Presque la moitié des Français en a assez de la semaine standard 9 heures-18 heures, et aimerait travailler en décalé pour profiter de la fin de journée, et éviter les heures de pointe dans les déplacements. Pourtant, une organisation est à imaginer pour conjuguer exigences du service public et aspirations des cadres techniques,
La Gazette des communes 23/02/17

Accès des usagers des services publics
Selon l’enquête du Défenseur des droits, «27 % des personnes interrogées n’ont pas d’accès à Internet ou éprouvent des difficultés à y accomplir des démarches administratives». Fillon n’a pourtant pas hésité à contester la réalité de la fracture numérique. Allant jusqu’à assurer qu’il n’y avait «plus beaucoup» de personnes âgées ne maîtrisant pas les nouvelles technologies.
A. Cailhol —Libération 23 février 2017

Violences policières -
Saisie 1225 fois contre 910 en 2015 dans le cadre d’affaires liées à l’intervention des forces de sécurité, l’autorité a notamment dénoncé des « relations tendues entre une partie de la population et des forces de l’ordre ».Le défenseur des droits a réitéré son accord avec les mesures de récépissés lors de contrôle d’identité que nous proposions l’année dernière dans l’hémicycle.
Groupe CRC / 24/02/17

Macron, suppression de 120 000 postes de fonctionnaires
L’ancien ministre annonce également une baisse nette de 20 milliards d’euros sur les prélèvements obligatoires. Cependant, "je ne supprimerai aucun poste dans la fonction publique hospitalière", promet-il, plaidant pour "la réorganisation du système de soins"." Cela devrait permettre de réaliser "15 milliards" d’économies sur l’assurance-maladie, calcule-t-il.
france info 23/02/17

Pour sauver la planète, voyez ma secrétaire !
Mélenchon : "la porte n’est pas fermée" à des discussions avec Hamon". Urgence. Biodiversité. Ecosystèmes. Intérêt général humain. Les grands mots se bousculent. Mais voilà : leurs agendas n’ont que vingt-quatre heures. Et les électeurs, que va-t-on dire aux électeurs ? Pour sauver la planète, voyez ma secrétaire, elle devrait trouver un petit créneau la semaine prochaine.
D. Schneidermann @si 23/02/17

FN, le bras d’honneur permanent
Voilà un certain temps que le Front national n’avance plus «mains propres et tête haute», mais plutôt l’échine courbée sous le poids des procédures judiciaires qui n’ont cessé de s’accumuler. Outre le dossier Griset, le financement des dernières campagnes du FN ainsi que le patrimoine personnel de Marine Le Pen sont dans le viseur de la justice.
D. Albertini, Libération 23/02/17
M. Le Pen : non à une convocation de la police
Convoquée mercredi par la police dans l’affaire des assistants parlementaires, Marine Le Pen ne s’est pas présentée, indique son avocat. Dans un courrier adressé aux enquêteurs, évoqué par Le Monde, elle explique qu’elle ne se rendra à aucune convocation policière ou judiciaire jusqu’aux élections législatives des 11 et 18 juin.
france info 24/02/17
M. Le Pen a refusé de se rendre à une convocation policière. Elle ne court pas grand risque à le faire : elle est protégée par son immunité parlementaire. Mais si un homme ou une femme du «peuple» dont elle se réclame était dans la même situation qu’elle, il lui serait impossible de mépriser les actes de justice. Deux poids deux mesures : c’est la nouvelle devise du FN.
L. Joffrin Libération 24/02/17