Le financement pour des travaux détaillé
D. Yvon.« La journée du 1er octobre peut être qualifiée d’historique pour Groix. Non seulement le Premier ministre a répondu favorablement à une demande des îles du Ponant, vieille de trente ans, sur la compensation du surcoût insulaire, mais il a en plus accédé à une demande subvention majorée pour l’Ehpad. Il faut remercier M. Valls mais aussi J.Y. Le Drian».
Ouest-France 28/11/16
Logements, travaux...les décisions
Une nouvelle délibération d’ouverture de la révision du Plu a dû être prise pour intégrer les évolutions réglementaires. Le conseil a donné un avis favorable au PLH de Lorient Agglo qui prévoit pour Groix la construction de neuf logements sociaux par an. Le conseil accède à une demande de BSH visant à mettre en vente les logements des lotissements de Créhal.
Ouest-France 28/11/16
Conseil. Ehpad et Maison santé : ça bouge !
«Le dossier de la Maison de santé est bien engagé. Nous avons déjà obtenu 60 % du financement et nous attendons 220.000 € dans le cadre du Plan État-Région pour les îles. Les travaux devraient débuter au printemps ». Pour rentabiliser l’emprise au sol, des logements sociaux seront construits à l’étage de la Maison de santé ; cela rentre dans l’objectif du PLH.
Le Télégramme 28/11/16

Primaire. Un raz-de-marée nommé Fillon
Les plus fillonnistes sont Bubry (75,09 %), Larmor-Plage (70,95 % dans un bureau), Kervignac (71,20 %) et Merlevenez (70,91 %). Il faut aller sur l’île de Groix (58,80 %) et dans le bureau de vote de Bois-du-Château à Lorient (57,66 %) pour retrouver des résultats plus équilibrés. R Loas :«On aurait pu attendre un vote moins déséquilibré en Bretagne Sud ».
R NESCOP ET K BRIÈVETÉ Le Télégramme 28/11/16

Laurent Wauquiez :
"Il faudra dire que les plus riches ne seront pas les seuls bénéficiaires de notre projet. La droite doit s’adresser aux classes moyennes"

Mélenchon : réflexions à tâtons
Evitant la primaire, Macron et Mélenchon contribuent à l’enterrement de toutes les gauches. Dans le monde normal, l’attitude de Mélenchon et de Macron, donc, serait suicidaire pour, disons "les gauches". Mélenchon s’y exposerait au soupçon, au fond, de se contenter d’avance d’un tour d’honneur au manège. Tentons donc d’avancer à tâtons.
D. Schneidermann @si 28/11/16