Des étudiants en art en immersion
Durant quinze jours, un navire, amarré au ponton de Port-Tudy, a effectivement servi d’atelier et de lieu de vie pour ces étudiants venus de Lorient, puis de Rennes, en deuxième semaine. Sur le thème du bio mimétisme, les étudiants ont exploré la côte, observé les algues, la faune du littoral, l’érosion des roches, l’échouage de déchets plastiques.
Le Télégramme 21/11/16

Primaire. F. Fillon loin devant A. Juppé
Comme au national, François Fillon (47,4 %) arrive largement en tête devant Alain Juppé (28,7 %) en pays de Lorient. À Lorient, ville acquise à la gauche, les électeurs n’ont pas fait mentir les tendances régionales et nationales. Selon Fabrice Loher, soutien d’Alain Juppé, ce résultat est l’expression d’une droitisation de l’électorat.
R. NESCOP ET P. HERNOT Le Télégramme 21/11/16
Bretagne. Fillon en tête, l’analyse du scrutin
Sarkozy est en terre armoricaine loin, très loin de ses deux principaux rivaux. Beaucoup plus loin que sur l’ensemble de la France. Dans la plupart des villes bretonnes, il se situe entre 10 et 15 %. Un échec cinglant mais finalement pas très surprenant. Dans sa campagne, il avait totalement ignoré la Bretagne comme s’il savait que sa cause était perdue d’avance.
Y. CORRE Le Télégramme 20/11/16
Sarkozy congédié ou la revanche des électeurs
Nicolas Sarkozy pensait-il emporter la candidature de droite avec comme équipe Brice Hortefeux, Pierre Charon, Éric Ciotti, comme fan-club les retraités du Sud-Est, comme programme un ahurissant catalogue mêlant référendums, xénophobie rampante, hystérie anti-musulmane, et comme slogans les «double ration de frites» et autres «nous sommes gaulois» ?
F.Bonnet Mediapart 20/11/16
Fillon réceptacle de l’anti-sarkozysme de gauche et de droite
Les 600.000 électeurs de gauche ont disqualifié l’ancien président dés le premier tour. Et ils étaient légitimes à le faire puisque Sarkozy a été le président de tous les Français, donc aussi le leur. Il est fort probable qu’ils ne se déplacent pas en aussi grand nombre pour aider le modéré Juppé contre le conservateur Fillon. Maintenant ce sont vraiment les affaires de la droite.
T. Legrand France Inter 21/11/16
La surprise Fillon
Les électeurs de droite auront voulu laisser Sarkozy libre de vivre sa grande passion avec la Justice. Il va nous rester à découvrir Catho-Fillon et son programme économique "thatchérien", la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires, le retour aux 39 heures, la suppression de l’ISF. Fillon, c’est la droite française des chateaux, des lodens et des abbayes, dans toute sa droititude.
D. Schneidermann @si 21/11/16
Le sarkozysme est mort, vive le sarkozysme
Abattus hier par la lourde défaite de leur candidat, les supporters ont rapidement trouvé un motif de réconfort : leur ligne ultralibérale et conservatrice risque de remporter la mise grâce à François Fillon.
L’Huma 21/11/16
Le vote de gauche anti-Sarko, c’est d’abord pour être certains qu’un homme ne puisse pas une nouvelle fois se servir de sa fonction pour aider ses amis mafieux ou pour son propre compte. Un citoyen a pour devoir d’empêcher démocratiquement tout candidat à une élection qui ne remplirait pas les conditions nécessaires pour prétendre à des responsabilités politiques au service de l’intérêt général
Denis Robert