Un dénicheur de raretés a trouvé ce livre de J. Nabert publié en 1946.

C’est un roman narrant les malheurs d’une Sénane prude et courageuse qui finit servante et tuberculeuse dans le Paris d’avant la guerre.
Cette histoire me rappelle celle d’une autre îlienne, une certaine Rose Tonnerre (de Quehello), accueillie à Paris par sa cousine Marie Tenier (du Méné).
Après une enfance à la Cosette auprès d’une marâtre, elle eut droit, elle aussi à ses débuts, de travailler dans un restaurant de quartier populaire.
Elle revint à Groix au début des années 30 avec une grave pathologie pulmonaire.
Et c’est "le bon docteur Romieux" qui la soigna gratuitement avec des "sels d’or" racontait-elle.
Elle en garda une fragilité qui ne l’empêcha pas de vivre jusqu’à 101 ans, après avoir été suivie in fine par un autre docteur Romieux.

(Rose au centre et Marie à gauche ... toute !!!)

Merci à une autre cousine Marie pour la photo :-)