Exposition. Hans Von Döhren à découvrir
Depuis 30 ans, Hans Von Döhren passe ses étés en famille sur l’île. Il y savoure la vie à proximité de la nature, ainsi que les conditions de luminosité extrême. Il expose une quinzaine d’oeuvres à côté du Cinéma des familles, au café-restaurant « L’Entracte ».
Le Télégramme 29/10/15

Environnement. Deux appels à projets
Lorient Agglomération soutient de nouvelles formes de mobilisation à travers deux appels à projets destinés aux associations et à leur capacité d’initiative. Les projets doivent comporter une action d’information, de sensibilisation ou de mobilisation se déroulant entre le 30/05 et le 5/06.
Le Télégramme 29/10/15

Lorient : Le monument aux morts hors la loi
Depuis mars 2012, une loi impose aux communes que l’ensemble des noms des Morts pour la France soient inscrits sur les stèles. Plus de 2 500 noms à inscrire ! N.Métairie : « Nous travaillons pour nous mettre en conformité avec la loi. C’est un recensement très long et délicat. »
Ouest-France 29/10/15

Dans les communes, l’appel au peuple !
Nettoyage des cimetières, des plages, des places publiques... Cette année, de nombreuses municipalités ont fait appel à la population pour participer à des « nettoyages citoyens ». Des actions en lien avec la protection de l’environnement, encouragées par La baisse des aides de l’État.
J. Chanteau Le Télégramme 29/10/15
EN COMPLEMENT
Cette idée de participation citoyenne fait un peu partout son chemin. Le maire de Péaule : « Le prochain congrès des maires de France y consacrera un atelier spécifique, indique Christian Droual. Devant la diminution des moyens, il faudra être inventif ».
Le Télégramme 29/10/15

Clémence pour “Air Cocaïne” mais pas de pitié pour les ados Marseillais
D’un côté, on déplore l’acharnement judiciaire dont sont victimes deux pilotes transportant 680 kilos de drogue. De l’autre, on assure sans preuve que deux adolescents de quinze ans, victimes d’une fusillade, sont des trafiquants de drogue.
S. Gontier Télérama 28/10/15.

Les «mineurs isolés», des réfugiés vulnérables et traumatisés
Leur prise en charge est encadrée par des règles que les Vingt-Huit ont de plus en plus de mal à mettre en œuvre. Ces enfants n’ont en général pas choisi l’exil, exécutant l’ordre d’un parent voulant les protéger d’une guerre, d’un conflit familial, ou améliorer les ressources économiques du foyer.
M. MEUNIER La Croix 28/10/15 -