Le livre de Jo Gallo, sorti récemment, suscite les critiques acerbes de la Port-Louisienne (mais plus "groisillonne" qu’elle, tu meurs !), animatrice du blog, soutien actif de l’opposition municipale actuelle.
Personnellement, je ne me prononce pas sur le contenu du bouquin puisque je ne l’ai pas lu. Bien entendu, certains échos que j’en ai me font penser qu’il y a quelques pages que j’aurai du mal à avaler.
Il se pourrait que je regrette, par exemple, que Jo ait choisi d’oublier de faire parler un des interwievés de son père, réfractaire au STO, en compagnie d’un Tonnerre, donc cousin de Jo lui-même.
Ceci a dû lui sembler inconciliable avec le panégyrique de la famille Tristan. Mais bon, en période électorale continue, certains font feu de tout bois !

Gaële Dubois-Mathieu me demandant de faire paraître son commentaire sur la critique fielleuse de l’anonyme blogueuse (ou porte-flingue d’encore plus anonyme qu’elle...), je lui fais une place en préparant le terrain :-))

"Sur le blog de l’opposition systématique de Madame Annig Le Guen (présidente de la nouvelle asso. dite amis de l’écomusée), auto-proclamée historienne et très proche du conservateur, je suis très étonnée de voir autant de méchanceté au sujet de l’ouvrage de Jo Gallo.
Comment se fait-il que madame Le Guen si proche du conservateur et souvent à l’écomusée, puisse écrire cela alors que Jo Gallo remercie Mademoiselle San Quirce dans son livre ?
J’en déduis donc qu’il a travaillé avec les documents fournis par le conservateur ! Celle ci, pourtant grande spécialiste de la marine, lui aurait-elle donné des documents erronés?"
Gaële Dubois-Mathieu