Une petite centaine de personnes était présente devant la mairie à 11h ce matin pour écouter le maire lire un communiqué de la FNCC et faire une minute de silence.

La parole a été donnée aux volontaires et Claudine Neveu a ainsi pu rappeler la nécessité de ne pas faire d’amalgame.

Extrait du communiqué de la FNCC
"Nous disons aussi notre respect pour cette équipe de rédaction qui n’a jamais cédé à l’intimidation. Nous devons tous nous engager, ensemble, par-delà nos différences et même grâce à elles, sur le chemin de cette détermination à nous battre pour défendre la liberté d’expression et de création"
http://fncc.fr/spip.php?page=200_news&archives=true