La Municipalité a communiqué sur ce projet en invitant les équipes (architectes, urbanistes, paysagistes) qui ont commenté les documents présentés.
A l’écoute de ces spécialistes, ce projet enthousiasmant ne présente que des avantages. Tout est fait pour que l’accueil des usagers, l’intégration dans le bourg, la circulation des espaces ouverts au public soient réussis.
Les professionnels du medico-social et leurs patients apprécieront le confort et la discrétion des locaux qui leur seront réservés. L’association "Les p’tis bouts d’choux" trouvera aussi un changement dans l’équipement et les aires de jeux.
L’importance du montant total des subventions obtenues en cette période de restrictions budgétaires démontre l’intérêt suscité aussi dans les instances de décision.
Il ne reste qu’à espérer une fréquentation suffisante au Centre de Loisirs. Il nous a été indiqué la présence de 5 enfants lors des mercredis de l’année scolaire. Cela mériterait peut-être de s’interroger : est-ce dû au coût ?, aux horaires ?
Certains se demandent si du personnel résidant sur Groix à l’année n’améliorerait pas la disponibilité donc les rencontres avec les enfants et leurs familles. (On se rappelle des animatrices qui allaient à la rencontre des jeunes le soir sous les halles ou au "mur du cimetière" ...).
Avoir eu l’idée surréaliste de fermer le centre pendant deux semaines en août laisse aussi dubitatif !!! L’UFCV, organisme privé, ne l’avait même pas osé : il a fallu que ce soit décidé par une structure publique, dans une zone à forte affluence touristique !!
C’est encore une particularité groisillonne :-)