Haïti, paroles d’espoir

"L’éducation est le chemin du salut", par Frankétienne

J’ai constaté que, pour certains courants de la communauté internationale, la misère haïtienne semble une denrée rentable. Il y a chez nous un très grand nombre d’ONG. A cause de la défaillance de l’Etat, pour ces organisations, Haïti est une mine.L’assistanat veut s’éterniser alors que, précisément, il faut qu’on sorte de cet assistanat. C’est un état dégradant, une humiliation.
Ce sont nos structures mentales qui sont responsables de l’immensité et de l’ampleur de ces dégâts. Ce n’est pas le 7,3 du séisme qui est l’élément fondamentalement dévastateur, c’est l’irresponsabilité de nos dirigeants alliée à celle de nos soi-disant amis. On met de côté l’éducation, on met de côté la créativité haïtienne. Or ce sont elles, ensemble, qui doivent remplir ce rôle restructurant, revitalisant, dynamique.

Extrait du Dossier du Monde magazine
http://www.lemonde.fr/ameriques/art...

Introduction
"Une république fondée sur l’équité", par Lyonel Trouillot
"Se filmer pour dénouer les gorges", par Yanick Lahens
"Reconstruire avec les artistes", par Dany Laferrière
"Un rêve solaire", par Louis-Philippe Dalembert
"Le grand livre du 12 janvier", par Emmelie Prophète