JEAN-MYTHO

Blanquer a rejeté la faute sur l’hébergeur privé OVH. Démenti cinglant du patron : «OVHcloud n’est pas responsable des dysfonctionnements de certains services d’éducation à distance. L’incendie de Strasbourg n’a aucun lien avec ces derniers.» Ouch. Le ministère a finalement admis que ces prestataires avaient connu des «difficultés techniques dues à la forte surcharge des infrastructures». Ou quand Blanquer est (encore une fois) contredit par ses propres services.

Libération