Il était en goguette (Philippe Dagorne)

Il était en goguette
Le vent, ces années-là,
Les arbres étaient en fleurs,
Les oiseaux s’y cachaient.
Il caressait les blés,
Dénudait la jeunesse
Faisait danser la mer,
Emportait les voiliers,
Pétales essaimés
Dans une farandole
Tout autour de la terre ;
Quel fabuleux pavois !

Il était à la brise,
Il était à l’amour,
Il était à la fête,
Il était liberté...

N’as-tu pas l’impression,
Très insidieusement,
Que ce vent s’est aigri?
Son souffle humide et froid
A perdu tout humour.
Les arbres se dévêtent
Et s’enfuient les oiseaux.
Acide est son haleine

S’il était à la fête,
Désormais il sanglote.
S’il était liberté.
Aujourd’hui il se courbe.
Il revêt, il me semble
D’inquiétantes bannières.
Lors, je crains mes ami(e)s,
Si, nous n’y prenons garde ;
Que la moite froidure
Qui étreint nos jours sombres
Finisse pas à pas
Par embrasser sa rime
Aux airs de dictature