s’associent au Défi des ports de Pêche
pour proposer gratuitement 3 films

mercredi 3 juin

11 h "Une pêche d’enfer"
(recommandé aux collégiens)

21 h "Le bateau de Gaëlle"
puis "Le droit de survivre"
(...)

Une pêche d’enfer
Le court métrage de 23min de Bruno Vincent aux airs de bande dessinée évoque une inégalité de plus entre le Nord et le Sud. Le thiof était autrefois le poisson le plus répandu et le plus consommé de tout le Sénégal. Actuellement il est presque en voie de disparition. La cause de la disparition de ce poisson ? La mondialisation de la pêche. D’une façon générale, le Nord pille le Sud.

LE BATEAU DE GAELLE de Philippe Lubliner - 52 mn
Pour Gaëlle et Lornic, après trente ans de vie et de pêche commune, le temps du dernier filet arrive. Ils voient approcher avec appréhension le moment fatidique où il leur faudra définitivement lâcher leur bateau.Cette histoire exemplaire est le point de départ d’un état des lieux de la pêche artisanale aujourd’hui.

Le droit de survivre : pour l’homme et la tortue ?
Partout dans le monde, des initiatives de protection de la nature engendrent des tensions avec les populations locales qui vivent des ressources des écosystèmes concernés. Entre protection des tortues et protection des moyens d’existence des pêcheurs, ce film de Rita Banerji et Shilpi Sharma (38mn) tente de trouver une solution pour l’avenir.Il montre qu’il est possible de trouver des solutions et qu’elles passent par la défense de la pêche artisanale.