Je n’étais pas une de ses clientes lorsqu’elle était coiffeuse, pas plus que lorsqu’elle était "taxi" mais je l’ai beaucoup rencontrée lors de ses dernières années à Groix.

Je l’ai connue lorsqu’à l’occasion d’une cessation forcée de son activité professionnelle elle a donné un coup de main à Alain après le naufrage de l’Erika. Le Ty Beudeff était envahi chaque soir par de jeunes militaires qui appréciaient fort l’ambiance qu’elle y mettait.... et nous aussi !
Je n’oublierai pas non plus à cette époque une soirée (une nuit plutôt...) avec certains de ses copains militants cheminots. Je crois n’avoir jamais tant ri !
Elle fut un des piliers du Fifig à ses débuts, allant même jusqu’à accepter la présidence de ce qui fut le jumelage fantôme avec la commune de Nuku Hiva. C’est aussi dans le cadre du Fifig que je l’ai vue, avec Raymond, dans une de ses dernières prestations bénévoles.

Annie nous a aussi suivis dans dfférentes actions militantes et notamment au COCIG. Elle nous avait fourni les photos de l’infirmerie de l’Acadie qui lui posait tant de problèmes pour le transport des malades qu’elle accompagnait.

A titre privé, elle est parfois passée nous voir, désespérée, à l’arrêt de son entreprise de taxi et dans l’obligation de vendre la maison de Kermario à laquelle elle était si attachée. Les souvenirs de sa meumé remontaient fréquemment à sa mémoire.

En triant toutes les photos d’elle que nous possédons, j’ai fait le choix de celles où elle apparaît auprès de quelques unes des personnes (en me limitant à trois... ) qui vont être heureuses, là où elles sont, de la voir arriver.

Y aurait-il un endroit où on pourra retrouver cette partie perdue du charme de l’île ?

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille.

La cérémonie aura lieu vendredi à 14h30 en l’église de Larmor