L’ASPLG a été créée « au lendemain de la première submersion marine, en 2001, et elle fut la première à alerter contre les dangers du recul du trait de côte ». L’association fut la première à monter au créneau, quand le cimentier Lafarge a dévoilé son projet d’extraction massive de sable au large de Groix. Depuis, elle pilote le Peuple des dunes, ce collectif d’une centaine d’associations qui a fait plier le cimentier, en 2009.

Ouest-France 10/08/19