Nous acceptons des conditions de travail contraignantes : beaucoup de route, de bateau, des nuits loin de notre domicile pour les enseignants qui travaillent sur deux îles. Notre implication sur ces territoires dépasse le cadre de notre travail. Qui peut assurer la permanence pendant les déplacements du chef d’établissement ou du gestionnaire sur les îles ? Ce poste est central et essentiel pour le traitement et la diffusion des informations aux personnels et usagers».

Le Télégramme 14-03-19-