Les élus locaux intermédiaires comme le propose le gouvernement ? Cette idée est paradoxale et s’annonce totalement inefficace. Car la confiscation du politique, le resserrement représentatif, se retrouve à tous les niveaux de pouvoir. Comment, dans ce contexte, les maires pourraient-ils organiser, de manière consensuelle, des cahiers de doléances, et faire remonter les demandes de leurs populations, qui sont multiples et variées ?

Lénaïg Bredoux Mediapart 31/12/18