Les journalistes ont découvert que du coton ouzbek entrait dans la fabrication des T-shirts "Tex", vendus par Carrefour. . Or, pour récolter ce coton, le gouvernement a recours au travail forcé et même au travail d’enfants. "Vendus", "journalistes de m....", "gauchistes". C’est sous les insultes qu’Elise Lucet et son équipe ont dû quitter une réunion des actionnaires de Carrefour.

C. Bruegel Huffpost 29/11/17