Une de ses nymphes communicantes a donné la clé de ce laconisme : la pensée de Zeus est «trop complexe», a-t-elle dit, pour se prêter au dialogue avec des journalistes. Seuls les autres dieux en ont la primeur, et on espère qu’elle est malgré tout plus claire que les oracles de la Pythie.

Libération 29/06/17