""L’engagement proposé implique pour les co-requérants une confiance aveugle faite à un avocat qu’ils ne connaissent pas""

Elle est encore meilleure celle-là :-)) ; Et les adhérents de Iles en danger, ils le connaissaient leur avocat, choisi parce que relation d’une relation d’un administrateur provisoire ?

Le nôtre a été choisi sur la recommandation d’un de ses confrères, récemment retraité, dont le travail a été accompagné par une de nos camarades pendant des années.

La majorité d’entre nous, moins attirés par le clinquant d’un carnet d’adresses que par les combats choisis par un avocat, se satisfait pleinement des causes et des mandants dont peut se prévaloir le nôtre : contre AZF, la privatisation de l’aéroport de Toulouse, Dexia et ses prêts toxiques. Les thèmes de ses publications et de ses conférences nous conviennent également fort bien.

Une forte délégation de notre Collectif a pu interroger à Groix Me Lèguevaques et croyez moi, la plus féroce en négociation financière ne s’est pas privée de l’asticoter sur le sujet, bien aidée en cela par le souvenir du solde de son compte en banque :-(

Ce brave homme nous a facturé uniquement le prix du billet SNCF, pour ces 30 heures perdues à rencontrer le maire puis à discuter et dîner avec des renavis. Il a été hébergé chez l’un d’eux qui lui a aussi offert le passage bateau et le repas aux Alizés, pris en commun et que quelques uns d’entre nous avons réglé de notre poche d’autant plus facilement qu’il nous a permis d’apprécier plus longuement la compagnie de Maître Lèguevaques avec qui nous avons partagé quelques parties de rigolade. parce qu’en plus, IL A DE L’HUMOUR, LUI !!

Combien d’adhérents de l’Avenir en danger ont rencontré le délégué Schmidt ? et même, combien d’adhérents (ou d’administrateurs) ont eu en main le détail des dépenses provoquées par cette démarche avortée ?

Mr le Magicien, ce n’est pas non plus la faribole de l’avocat inconnu, sortie de votre chapeau à fantasmes, qui va nous déstabiliser !
AM