Chers bénévoles, adhérents, festivaliers, chers amis,

C’est dans la douleur que nous vous annonçons le départ de Jean-Luc Blain.

Beaucoup de personnes témoigneront du grand homme qu’il a été. Il est naturel que l’équipe du Festival dont il est à l’origine lui rende maintenant hommage.

Difficile d’égaler la virtuosité de son verbe...
Jean-Luc... Jean-Jean ! Ce grand reporter, on ne le présente plus, était une voix, de celles qui marquent les esprits, qui nous fait voyager. Il était également une voie. Oui, il avait cette faculté là de nous guider, de nous repousser dans nos derniers retranchements, de nous accompagner.
C’était un homme entier, qui ne disait pas toujours ce que nous voulions entendre mais bien ce que nous devions entendre.

Il était profondément humain avec une immense générosité de coeur. C’est grâce à des mecs comme lui et pour des mecs comme lui que ce Festival existe. Il a posé les fondations de cette aventure dans laquelle il nous a emmenés. La meilleure façon de lui rendre hommage est de continuer à mener cette barque en gardant le cap. Il s’agit de bien plus qu’un Festival de films. Il s’agit de donner la parole à des hommes et à des femmes qui, comme il a su le faire, se battent pour leur avenir, leur culture, leur lieu de vie. Des hommes et des femmes qui, depuis leurs îles, essayent de nous transmettre leurs valeurs. Ce festival est comme un autre de ses grands reportages, c’est son histoire, notre histoire.

Jean-Jean, on n’oubliera jamais l’homme que tu as été, tu as laissé ton empreinte ici et là... et puis là-bas aussi.

Oleti Jean-Luc.