A Quelhuit, c’est bientôt fini de patauger dans l’eau !
J. Puillon : « L’année dernière, à cause des fortes pluies, nous avions dû fermer à la circulation l’accès ouest du village.»« Notre mission consiste là à mettre en place un réseau souterrain partant de l’intersection avec la route du sémaphore » résume le chef d’un chantier qui coûte 42 000 €.
Ouest-France 28/01/12

CG. Les élus de gauche annoncent la couleur
Hervé Pellois : «Un budget qui ne prend pas assez en compte les difficultés quotidiennes des ménages». L’opposition exprimera un avis défavorable sur le projet régional de santé : «On ne peut réduire le projet régional de santé au seul problème de l’hôpital et de la clinique».
Le Télégramme 28/01/12

La «tarification progressive» de l’eau et de l’énergie.
Les premières unités sont peu chères et le prix des suivantes augmente à différents paliers. La tarification progressive de l’eau se fait déjà dans certaines municipalités. Pour l’électricité et le gaz, M.-H. Aubert : «L’idée, c’est de détaxer les premiers kilowattheures et de surtaxer ceux qui sont au-dessus d’un seuil à définir.» La tarification progressive viendrait s’ajouter au tarif social déjà en vigueur.
L. NOUALHAT Libération 27/01/12

D. Voynet interdit les assemblées générales de son personnel
L’adjointe au personnel informe la présidente du Comité des oeuvres sociales qu’elle interdit aux agents de participer aux AG du COS décidées par tous les administrateurs du Comité.Pratique en totale contradiction avec le discours affiché de la maire qui dit respecter le dialogue social.
CGT des territoriaux - Montreuil 27/01/12

Patrimoine : 296 élus sont rappelés à l’ordre
Au début de leur mandat comme à la fin, les élus doivent remplir une déclaration de patrimoine. Ces deux déclarations permettent en théorie à la commission de repérer un enrichissement anormal. Treize pays sur vingt-deux ont, contrairement à la France, choisi de rendre publiques les déclarations de patrimoine : elles sont consultables sur des sites Internet. Les déclarations incluent également fréquemment l’ensemble des membres de la cellule familiale ou du cercle d’intimité de la personne contrôlée. »
M. Mathieu et M. Hajdenberg Mediapart 26/01/12