Club nautique. 23 bateaux à la Balade des Thoniers

Le bureau du club "entend se faire le porte-voix de ses adhérents au conseil portuaire". (Président, T. Losq ; secrétaire, C. Even et trésorier, G. Blanc. Sont membres du C.A. : Mme Bardoux, MM.Bélicard, Romieux, Loquen, Michelin et Berthelot). cng.groix@orange.fr
Le Télégramme 29/08/11

Courant d’ère. La limonade paiera
Je peux mourir tranquille, la chose est faite. Fillon vient de taxer le Coca Cola. Cela dit, un petit détail me chatouille, c’est que, parmi les alcools forts promis à la réforme, il en est un, et un seul, qui passe entre les gouttes : le rhum. Au fait, il n’y aurait pas du sucre dans le rhum ?
H. Hamon Le Télégramme 28/08/11

Le besoin d’apprendre, un texte de J.Berger
Dans les années 1980, le nouvel ordre économique de la mondialisation, des multinationales et de l’hégémonie du capitalisme financier, basé sur la spéculation et la dette, amorça sa marche en crabe planétaire, et atteint la France. Les partis politiques de gauche et de droite tentèrent de marchander et de biaiser, avant de céder. La Flexibilité chassa la Solidarité. La France d’une certaine justice et fraternité commença à s’effondrer et rien ne fut fait pour la réparer.
T. Lemahieu L’humanité 27/08/11

«Un diagnostic erroné prétexte à toutes les mesures d’austérité»
B. Thibault : Ces mesures d’austérité concourent à amplifier la crise. Le gouvernement augmente les impôts indirects les plus injustes, s’en prend aux contrats de complémentaires santé ou se défausse sur les collectivités locales. Les déficits publics ne sont pas dus à un excès de dépenses publiques, mais à un défaut de recettes, conséquence directe du déséquilibre entre travail et capital.
J.C. Féraud et L. Peillon Libération 29/08/11

La levée en masse des mégariches
Les mégariches sont la seule catégorie sociale à pouvoir déterminer elle-même son taux d’imposition. Elle est la seule catégorie à pouvoir assortir le paiement de l’impôt de conditions posées au gouvernement. Cette opération a-t-elle une petite chance de déclencher une dynamique politique échappant à ses initiateurs, manière Nuit du 4 août ? L’avenir le dira.
D. Schneidermann Libération 29/08/11