Les Groisillons en immersion dans le centre de secours.

Nous comptons 19 pompiers. Les feuilles de garde, mises en ligne et en relation avec le CODIS sont désormais établies en fonction de la disponibilité de chacun. » explique l’adjudant Maryvonne Maillat
Ouest-France 25/11/2009

La princesse et le paysan sont sur la même planète
Le propos du penseur-écrivain a une portée plus philosophique et politique quand il évoque nos modes de production. À quoi bon mettre des enfants au monde si je ne me préoccupe pas de savoir si ce monde leur sera vivable ? »
Ouest-France 25/11/2009

Fête de l’Huma. Un débat sur la politique industrielle
Thierry Gourlay : La crise financière a beaucoup servi de prétexte aux grands groupes pour se restructurer. C’est toujours le salariat qui est visé. Aujourd’hui, les stratégies industrielles se basent sur la rentabilité financière : du moment que ça rapporte de l’argent...
Propos recueillis par Flore Limantour Le Télégramme 25/11/2009

Baud, le trésor reconnu des cartes postales
Le site des plus grandes archives de la carte postale partage un portail monté par le ministère de Culture. Il réunit tous les sites Internet en rapport avec le patrimoine. Sur les 60 000 cartes postales que compte le Cartopole, 36 500 sont numérisées et accessibles sur Internet.
www.cartolis.org Delphine LANDAY. Ouest-France 25/11/2009

La justice valide les réquisitions de médecins
Tous les médecins qui refuseront d’être réquisitionnés encourront des poursuites pénales. Des réquisitions identiques ont été lancées ces derniers jours dans près d’une dizaine de départements. Les professionnels de santé réclamaient un arrêté préfectoral plus précis afin de savoir si c’était à l’État de couvrir une éventuelle erreur médicale ou à leurs propres assurances.
Marie BOETON La Croix 24/11/2009

Monsieur le Président, devenez camusien !, par Michel Onfray.
../...Savez-vous qu’Albert Camus était aussi un antiaméricain forcené ? Est-ce le Camus que vous aimez ? Et puis, Monsieur le Président, comment expliquerez-vous que vous puissiez vouloir honorer un penseur qui n’a cessé de célébrer le pouvoir syndical, la force du génie colérique ouvrier, la puissance de la revendication populaire ? Dans L’Homme révolté, il y avait aussi un éloge des pensées anarchistes françaises, italiennes, espagnoles, une célébration de la Commune, et, surtout, un vibrant plaidoyer pour le "syndicalisme révolutionnaire" présenté comme une "pensée solaire" (t. III, p. 317).

http://www.lemonde.fr/opinions/arti...