Quand une auguste groisillonne laisse échapper sa colère

Liberté d’expression

De temps en temps, pousser un coup gueule fait du bien.
Confinement ! confinement ! Mais il faut respirer et pour cela se promener, et c’est ainsi que je me suis retrouvée à Lomener, ravissant petit village où j’ai passé tant de bons moments de mon enfance ; Lomener, petites ruelles serpentant entre les maisons basses.....

J’ai cru à une hallucination. Là, à l’entrée, posé au bord de la route, un bloc de bois sans porte ni fenêtre, sans âme, une verrue !! Qui a autorisé cela ? Qui a signé le permis de construire ? (S’il y en a un ?)
Auriez vous aimé avoir ce machin à trois mètres de chez vous ? Ces gens, faisant fi de l’environnement, tant pis pour les voisins ! Toi pauvre quidam, tu veux modifier ton velux, et toi juste une petite verrière dans ton jardin (cachée par un grand mur de la route ) REFUSEE, tu bousilles le paysage !
Toujours en me promenant, je me retrouve aux environs de la côte d’Héno, et là, stupeur, une énorme maison bien loin de l’habitat Groisillon !!!! Thierry, ta petite petite maison est bien modeste à côté de celle là.
Toujours en me promenant, je me retrouve à Pen Lann, et là ce n’est pas triste non plus, ça construit à outrance. du début de la route jusqu’au fond et je peux vous dire que l’habitat Groisillon en prend un coup.
Dans ma naïveté je croyais le terrain inabordable, ben je me suis trompée. Groix est devenue un nid à fric ! Attention à ne pas lui faire perdre son âme.
Je ne peux passer sous silence le problème des chemins de servitude honteusement accaparés par certains, suivez mon regard :
- PEN PARC, ce chemin venant de Pen Parc et débouchant devant le cimetière : bouché (arrangement entre voisins)
- Rue GENERAL de GAULLE : chemin complètement bouché par les ronces afin d’éviter le passage.
- LOCMARIA passages bouchés par des palettes, et j’en passe !
Ces chemins faisaient toute l’histoire de Groix, il faut en prendre soin, ils méritent que l’on y veille.
Je veux aussi parler de cet énorme chantier que sont les routes qui, refaites récemment, sont à nouveau en démolition. Travail mal fait parait-il ! Mais qui sont ces décideurs qui se permettent de gaspiller ainsi l’argent.
Fut un temps des gens sont venus, certains les appelaient "Néo Groisillons", mais ces "néo" ont fait souche, ils ont bâti, acheté, restauré, toujours dans le respect de nôtre île. Par leur savoir et les associations qu’ils ont créées, ils ont réveillé notre île. Merci à eux....
Mais toi, toi que je ne connais pas, qui que tu sois, avec ton blockhauss de bois, il ne t’a pas fallu longtemps pour faire ton travail de sape.
J’en appelle à mes vieux du village, mon peupé Laurent le poète, tante Florence, Bertine, Clarisse, et tant d’autres, réveillez-vous ! Et venez voir ce que l’on fait à votre village.
Oh je sais bien, je ne vais pas me faire que des amis : à 87 ans on va me traiter de vieille réac, si ça vous chante allez y !
Salut à vous tous

Paule Gourronc