Le chômage partiel, qui a explosé depuis le début du confinement mi-mars, ne crée aucun droit à la retraite et si la situation se prolonge, de nombreux salariés pourraient perdre des trimestres, ce qui commence à inquiéter certains syndicats.

L’Obs 30 avril 2020