L’application du plan ne résoudra pas les problèmes d’un coup de baguette magique. Mais sa non-application serait le seul véritable échec. Cela ne dépend pas de Borloo, mais du gouvernement. Au lieu de l’accueillir par un concert de lieux communs incompatibles entre eux, il faut en vérifier la mise en œuvre. Alors seulement les critiques acerbes seront justifiées.

L. Joffrin Libération 27/04/18