Ile de Groix 4001 aux manettes

3/4 générations

L’écoute studieuse des consignes

"Ile de Groix 4001" avec Caro en animatrice en chef, a su remplir à bloc la Pop’s Tavern, à tel point qu’il était impossible de se rendre au bar, ce qui ne devait pas faire sourire Jeremy, le nouveau taulier :-)

Toutes générations, tous milieux, Groisillons, secondaires et touristes au coude à coude, ont d’abord apprécié les tenues de l’équipe organisatrice, dignes du film Borsalino, avant de se laisser emporter par le jeu et le quizz proposés par Bruno*. A ma grande honte, ma culture "musicale" défaillante, nullement due à mon grand âge mais par la faute des play-lists de ma radio préférée, comme il fallait le plus souvent retrouver titre et interprète, je n’ai gagné que sur les Mains d’Or de Lavilliers (ce qui m’a valu de me faire traiter publiquement de gauchiste par mon fils !). Tout le reste, de Vartan à Bruel, en passant par Carlos et Halliday, m’a touché une oreille sans faire bouger l’autre !

Le fiston a bien tenté de sauver l’honneur mais comme notre équipe n’était constituée que de 5 personnes, dont 2 ne connaissaient pas les règles du jeu, et face à un pool d’une quinzaine de trentenaires survitaminés, nous avons pitoyablement fini troisièmes.

Bravo à Caro (en entraîneuse de boite de nuit cocaïnomane), et Mimi (son souteneur), fidèles à leur réputation de "théâtreuses", à Olivier, ressuscitant Borniche avec son autorité naturelle de policier (oh ... comme il va aimer...) et à Bruno (en truand années 50) qui a satisfait le plus grand nombre avec ses choix musicaux.

En un mot : quelle ambiance !!! (et pourvu que ça dure...)

* Cinq équipes se distinguant par des cartons de couleur. Bruno lançait les premières mesures de morceaux de variété et il fallait trouver le titre, l’interprète, ou les deux, dans l’ordre ou son contraire, le nombre de points pour l’équipe gagnante variant selon le choix prédéterminé de Caro :-)

L’équipe des roses tient la corde

Entraîneuse ou mère maquerelle ?