Vous qui avez conseillé à Mr le Maire de ne pas "laisser partir le cinéma", il serait temps de lui suggérer d’agir, et vite !

Il apparait que malgré l’opposition affirmée des amateurs de cinéma, Mr Delmouly maintient son projet d’achat immobilier. Le public des trois réunions successives est d’ailleurs fort surpris de n’y avoir pas vu les nombreux supporters dont il se targue.

Il le maintient même malgré l’opposition du copropriétaire des murs et l’opposition annoncée des copropriétaires du fonds de commerce. Ceux-ci ont réaffirmé les valeurs de culture et de service public qu’ils portent, qui leur semblent incompatibles avec un projet basé sur une opération financière privée.

Ce à quoi Mr Delmouly a osé répondre "si vous avez aussi des affaires à régler avec votre mère et votre famille..." ce qui a provoqué l’indignation de la salle. (plus encore que lorsqu’il avait affirmé que le cinéma n’était pas sa tasse de thé ou que Mme Perron ne connaissait rien à la gestion d’un cinéma).

Mr Delmouly confond allègrement la position personnelle d’un conseiller municipal qu’il annonce comme celle "de la mairie".

Il a tenté d’embrouiller le public en prétendant que le projet de Cinéf’îles n’était ni clair ni abouti et quand sa Présidente a tenté de répondre, il lui a coupé le micro. Je vous fais grâce de l’enregistrement du hourvari qui a suivi !

Devant de tels comportements, un tel mépris de la population, la meilleure solution serait que Mr le Maire convoque rapidement un Conseil municipal extraordinaire afin de demander à ses conseillers l’autorisation de préempter murs et fonds du cinéma avant que cette opération immobilière inquiétante ne se concrétise (avec l’aide de financeurs que l’on peut craindre masqués). Différents contacts pris plus ou moins officiellement avec des responsables politiques laissent entrevoir une aide conséquente pour soutenir un projet municipal (ainsi que celle de personnalités du monde de la culture).

Mr le Préfet, vous qui êtes le représentant de l’Etat auprès de la population, et qui dans vos responsabilités, avez aussi celle de maintenir et propager la culture populaire, nous vous supplions de nous venir en aide et de réitérer votre bon conseil à notre Maire.