Le lavoir de Fontenar entretenu
Sous un temps couvert, une petite bise de Sud-Est et quelques degrés au-dessus de zéro, une équipe de bénévoles de Saint Gunthiern, emmitouflés, effectuaient, mercredi, des travaux d’entretien. Ils sont ainsi une dizaine de courageux pour assurer la préservation et la mise en valeur des 28 fontaines et 27 lavoirs dispersés dans les villages de Groix.
Le Télégramme 30-01-17

Le bosco groisillon pose son sac à terre
C’est à bord du Saint-Tudy que Philippe Chatté a fait sa dernière traversée des courreaux comme bosco. Il prend sa retraite après 33 ans de navigation sur la ligne. Il embarque à 17 ans comme mousse. Quatre ans plus tard, il rejoint un cargo de la Compagnie nantaise et navigue autour du monde jusqu’en 1983, avant de rejoindre les courriers de Groix.
Ouest-France 30/01/17

Chimiothérapie. Jusqu’à l’île de Sein
Le service d’hospitalisation de Cornouaille a complètement revu son fonctionnement et couvre désormais une centaine de communes. La patiente passera un scanner fin février. Et un troisième patient devrait recevoir une chimio sur l’île d’ici peu. « J’espère que c’est le début d’une belle collaboration, la porte ouverte à d’autres expériences », conclut le Dr Masthias
T. du Couëdic Le Télégramme 30-01-17-

L’animation des politiques de l’eau à la région
T. Burlot : "Il y a d’abord une question de légitimité et c’est un enjeu de coordination. Le troisième enjeu, c’est les solidarités ville – campagne et littoral – centre Bretagne car ce sont bien les efforts des ruraux qui permettent de disposer d’une eau de qualité en ville. l faut davantage de cohérence et d’anticipation et ne pas intervenir seulement en curatif.
S. Stoll .la gazette des communes 27/01/17

Primaire. Une claque aux élus locaux
À Lorient (59,7 %), terre vallsiste, le désaveu est cinglant pour les élus locaux. En bafouant le principe de la primaire - un soutien indéfectible au vainqueur - des élus locaux vont devoir rapidement clarifier leur position. Métairie et Rouillard avaient fait savoir qu’ils ne communiqueraient pas «à chaud». C’est dire si le malaise est grand chez les élus socialistes.
R. NESCOP ET K. BRÉLIVET Le Télégramme 30-01-17
Bretagne. La déferlante Hamon
Avec 61,61 % des suffrages, Benoît Hamon a été, hier, plébiscité en Bretagne. Son score breton est de trois points supérieur à son résultat national. Une sévère défaite pour Valls, qui ne manquera pas d’avoir d’importants effets sur la famille socialiste bretonne. Une famille qui va d’abord devoir éviter le divorce. Pas sûr que tout le monde résistera à la tentation Macron.
Y. CORRE Le Télégramme 30-01-17
Les menaces de désertion se multiplient au PS
Alors qu’un certain nombre de cadres ont déjà déserté pour rejoindre En Marche !, l’hémorragie pourrait se poursuivre. Au niveau des militants, beaucoup semblent avoir pris les devants : selon les confidence d’un cadre d’En Marche ! à une journaliste de LCI, le mouvement aurait comptabilisé 5000 adhérents supplémentaires depuis dimanche soir
M. de Boni Le Figaro 30/01/17

Jadot refuse de se ranger derrière Hamon
"Aujourd’hui il y a un bulletin Jadot et j’aurai mes signatures !" assure le vainqueur de la primaire d’EELV. Benoît Hamon a pourtant tendu la main au candidat écologiste dès dimanche soir, mais ce dernier lui demande de "s’émanciper du PS", car selon lui une alliance avec le Parti socialiste ne permettra pas à Benoît Hamon "de mettre en place son programme".
France Info 30/01/17

Fillon : Silence embarrassant du maire de Sablé
Marc Joulaud reste muet. C’est celui qui a salarié Mme Fillon le plus longtemps de 2002 à 2007, celui qui lui a accordé les plus grosses rémunérations — entre 6 900 et 7 900 € brut par mois. Un observateur local : « J’ai le sentiment qu’il préfère se taire plutôt que de ne pas dire la vérité. Sans doute doit-il attendre ses consignes avant de parler. »
Le Parisien 30/01/17
"La faute à la presse", les militants ne lâchent rien
L’écrasante majorité d’entre eux maintient son soutien à Fillon. Mais les emplois présumés fictifs, les enfants étudiants embauchés, tout ça les interroge : "C’est trop tôt pour s’exprimer Mais si c’est confirmé, il faudra penser à quelqu’un d’autre". "Je suis une filloniste convaincue mais cette affaire va lui faire beaucoup de mal. Ce n’est pas impossible que ce soit vrai, malheureusement".
Marianne 29/01/17