Pour les bénévoles est venu le moment de la détente et René Lacaille leur a offert hier soir un concert supplémentaire.

Après une édition ambitieuse, dont le programme avait affolé plus d’un pessimiste, l’heure est venue des différents bilans. Les têtes pensantes de l’association s’y emploient après que les "comptables" aient classé les pièces et billets des différentes caisses.

Une conclusion rapide est que les festivaliers enthousiastes sont unanimes : les films proposés étaient d’une qualité remarquable et n’ont pas fini de faire réfléchir, ce qui est bien le but primordial de ce festival engagé.

Conversations décontractées après les journées fiévreuses

Economies jusqu’au dernier soir :
nous finissons ce qui n’a pas été englouti lors des précédents repas

L’heure de la détente dans l’attente du concert

Nous sommes impatients de connaître la composition de la nouvelle équipe et lui souhaitons de continuer l’oeuvre entreprise depuis maintenant plus de 15 ans par un optimiste invétéré mais au charisme difficile à égaler. Son nom circulait ces jours avec souvent une pointe d’émotion. N’est-ce pas Sylvain ?

Merci Jean-Luc une fois de plus et bravo à tes successeurs.