Ce forfait, plafonné à 18 euros, remplacera l’actuel "ticket modérateur" qui laisse à la charge du patient 20% du coût de ses soins. François Ruffin, LFI, a fait part de son "inquiétude que [ce forfait] contribue à être un obstacle aux soins" pour des personnes sans moyens. Le gouvernement a décalé la mise en œuvre de ce nouveau forfait du 1er janvier au 1er septembre 2021.

france info 23/10/2020