« Anita, de Groix »

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire"

Cinéfiles

Le mardi 4 janvier 2022 à 20h00

Au Cinéma des familles à 20h30 :

LE DIABLE N’EXISTE PAS
film iranien de Mohammad Rasoulof
- VOSTF - 2021 - 152 mn. -

Ours d’Or à Berlin en 2020

Avec
Kaveh Ahangar, Mahtab Servati,
Alireza Zareparast, Shaghaegh Shoonan,
Baran Rasoulot,
Mohammad Seddighimehr...

Film en quatre épisodes avec quatre histoires sur la façon dont la peine de mort est appliquée en Iran.

- 1 - Le diable n’existe pas : Heshmat est un bon père de famille et un brave homme, qui rend service à sa voisine dont le chat est coincé derrière la chaudière, va chercher sa femme enseignante après son travail, puis sa fille à l’école, aide sa mère âgée, le tout sous fond de préparatifs pour un mariage auxquels ils sont conviés... Il se lève à 3 heures du matin pour rejoindre son lieu de travail. On le voit dans une petite pièce où il se prépare une collation. Des lumières rouges, puis vertes s’allument sur un panneau, Heshmat presse un bouton..., déclenchant la pendaison de plusieurs hommes en ouvrant la trappe sous leurs pieds.

- 2 - Elle a dit : tu peux le faire : Pouya n’a pas de chance. Il fait son service militaire et a été affecté dans la prison où les conscrits prennent part aux exécutions des condamnés à mort. Il ne peut supporter cette idée, et il (ainsi que ses camarades de dortoir) passe une nuit blanche à essayer de trouver un moyen de ne pas collaborer à l’exécution prévue au matin. Il en parle à plusieurs reprises au téléphone avec son amie Tamineh, avec laquelle il rêve de quitter l’Iran. Lorsqu’au matin, il doit accompagner le condamné sur le lieu de l’exécution, il se rebelle, dérobe l’arme du geôlier qui l’accompagne et arrive à s’échapper de la prison. Dehors, Tamineh l’attend dans une voiture. Ils quittent la ville, en écoutant la chanson Bella ciao sur leur autoradio.

- 3 - Anniversaire : Javad fait son service militaire, il a obtenu une permission et se rend dans la maison de Nana, une jeune femme qu’il aime et dont c’est l’anniversaire. Il veut lui offrir une bague et la demander en mariage. La famille de Nana est bouleversée car un de leurs amis proches, qu’ils hébergeaient depuis dix ans, vient d’être exécuté pour des raisons politiques. Javad est pris d’une violente émotion à la vue de la photo du disparu, s’enfuit dans la forêt et essaie de se suicider. Il avoue à Nana qu’il a participé à l’exécution de leur ami en se portant volontaire afin d’avoir une permission pour être là à son anniversaire. Nana et Javad n’ont plus le cœur à fêter l’anniversaire, et Nana décide de rompre avec Javad.

- 4 - Embrasse-moi : Bahram et sa femme Zaman vivent dans une campagne reculée de l’Iran, où ils pratiquent l’apiculture. Ils reçoivent chez eux Darya, la fille d’un ami d’études de Bahram, qui vit à l’étranger, dans un pays germanophone. Darya étudie la médecine, Mansour, le père de Darya, et Bahram sont également médecins. Darya ne comprend pas pourquoi Bahram a choisi cette vie et ne pratique pas sa profession de médecin, sinon occasionnellement pour rendre service à des villageois. Bahram est gravement malade ; il a souhaité que Darya lui rende visite avant qu’il ne meure pour lui apprendre qu’il est son père biologique. Il y a vingt ans, pendant son service militaire, il a refusé de collaborer à l’exécution d’un condamné à mort, et vit depuis dans cette maison isolée. Il a confié Darya, alors bébé, à Mansour pour qu’il l’élève en Europe. La mère biologique de Darya est morte en essayant de les rejoindre par des routes clandestines. Bouleversée par ces révélations, Darya veut repartir et rentrer en Europe.

Pass sanitaire et masques obligatoires

Prochains événements :

Webcam sur Port Tudy

Météo

Marée

Derniers commentaires :

Archives

Secours