"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
ARCHIVES

à l’Ecume …

Vendredi 3/11 à 18h00.

Il est encore temps de réserver !

JPG - 29.6 ko

Marie Sizun nous emporte en enfance(s). Elle raconte l’absence et la solitude, la folie des adultes, leurs déchirements, la peur. Cette enfance faite de contrastes où la cruauté côtoie la bonté, la haine l’amour, la déception l’espoir. Et toujours cette énergie de vivre qui crée la rupture et ouvre de nouveaux horizons.

Lire la suite - commenter...

Vendredi 3 novembre
à 18 heures :

"My little pony"

Lire la suite - commenter...

Comment introduire la sélection à l’entrée de l’université, sans l’introduire tout en l’introduisant ? C’est l’exercice de funambule auquel se livre le gouvernement : le mot «prérequis» a été banni, sinon la chose, et on annonce des moyens destinés à faciliter l’intégration des lycéens. A vérifier, bien sûr. Rappelons que la formation est moins une dépense qu’un investissement…

L. Joffrin Libération 30/10/17

Lire la suite - commenter...

par Lucien Gourong

JPG - 18.6 ko

Les propriétaires de la Baraque Ciné auraient-ils pu être les Moysan ? Il le semble puisqu’en 1929, Pierre Marie Mathurin Moysan est considéré comme propriétaire et directeur de cinéma. Le couple habite alors route du Gripp. Installés dans leur nouvelle salle édifiée sur la dite route, au croisement d’avec la grande route de Port-Tudy, les Moysan en assuraient encore le fonctionnement durant la guerre où les Allemands n’interdirent pas les projections. (...)

Lire la suite - commenter...

JPG - 32.7 ko

Plus de 20 "soupier(e)s" ont fait déguster leurs recettes à près de 300 soupeurs(ses). Record battu mais, malgré les quantités généreuses offertes, il n’y en a pas eu pour tout le monde. Néanmoins, chacun(e) a pu choisir en fonction de ses goûts, traditionnels, exotiques ou... aventureux. Certain(e)s se fiaient au bon souvenir qu’ils avaient de soupes réalisées les fois précédentes et se dirigeaient en premier vers les cuisinier(e)s de leur choix.

Lucien Gourong a fait l’immense effort de présenter son spectacle "Ecoute voir si ça sent bon"(...)

Photo Kroliv

Lire la suite - commenter...

à partir du 31 Octobre

JPG - 17 ko

"L’hôpital de Bodélio, un lieu autrefois rempli de vie, désormais vidé de toute présence humaine et en pleine déconstruction, a permis à quelques ados de s’isoler du monde extérieur et d’arpenter ses bâtiments le temps d’une après-midi.
Je vous propose donc de nous accompagner dans notre visite de cet hôpital à l’ambiance désormais particulière et mystique..." - (Eloann Ménard)

Lire la suite - commenter...

Lucien et Charlotte Gourong,

leurs enfants et petits-enfants,
ses proches et amis
invitent tous ceux et toutes celles qui l’ont aimée, estimée, appréciée à s’unir dans le souvenir de
Marie Thérèse LE POULLICHET
en l’église Saint-Tudy, mardi 31 octobre, à 15 h,
et à l’accompagner ensuite jusqu’au cimetière de l’île où elle sera enterrée dans sa terre natale qu’elle chérissait tant.

Lire la suite - commenter...

JPG - 50.5 ko
Au Cinéma des familles

Jeudi 2 novembre
à 20h45

"Visages, villages"
documentaire français de Agnès Varda et JR

Documentaire tendre et poétique (.../..)

Lire la suite - commenter...

Par Ricardo Montserrat-Galindo

JPG - 15 ko

Jésus, qui était un drôle d’oiseau, disait :
« Regardez les oiseaux du ciel :
ils ne sèment ni ne moissonnent
ils n’amassent rien et le Peuple céleste les nourrit.
Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? »

En effet, ils ne sèment pas la violence,
ils n’amassent rien dans les banques,
n’engrangent pas leur blé dans les paradis fiscaux (...)

Lire la suite - commenter...

Le «nouveau monde» dont on nous tympanise n’est au fond que la réincarnation de l’antique figure bonapartiste. Quand on fait le compte, les deux tiers des électeurs, tels qu’ils se sont exprimés lors de la dernière élection présidentielle, sont représentés, au nom d’une démocratie nouvelle, par des partis qui n’ont rien de démocratique mais sont dédiés à un seul homme ou à une seule femme. On progresse…

L Joffrin Libération 25/10/17

Lire la suite - commenter...


Articles précédents :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60