Inquiétée hier 30/9 par un bruit bizarre du côté des ruches, je m’apprêtais à prévenir les apiculteurs comme ils me l’ont demandé en cas de problème avec les abeilles. En observant davantage, j’ai vu sortir du taillis un tracteur en train de tracer un nouveau chemin.

Je savais qu’une convention a été signée l’année dernière pour le maintien de l’équilibre agro-cynégénétique (voir ici) par laquelle a été prévu d’ouvrir et entretenir des layons de chasse.

lire aussi : la toute puissance : précisions

J’ai quand même été surprise que ce chemin puisse se faire au ras du rucher et surtout, déboucher sur un terrain privé.
La propriétaire de la parcelle concernée et des apicultrices sont venues me demander ce matin si j’avais été informée de ces travaux.
Que nenni, pas plus moi qu’elles !
Nous avons donc couru de concert après les informations.
Une réunion a été instaurée pour définir les nouveaux secteurs à faire cette saison. Le secteur de Kerloret ne faisait pas partie initialement de l’opération.
Il semblerait qu’un chasseur (au nom de la société de chasse ? mystère) mais profitant sans doute de "protection municipale" a décidé de se faire un petit chemin personnel pour ne pas trop fatiguer prématurément ses chiens : direct du chenil au terrain de jeux !
Les services de Cap L’Orient précisent que si ce chemin a été fait illégalement, il devra être bouché à ses deux accès par les branches et ronces qui ont été coupées.
Kerloret en Corse ? Wait and see.