Extrait du "blog de Mael"

Oui je vois dans le ciel
Ces bons gros vieux pépères
Qui retiennent leurs larmes
Asséchant les cultures

Ils passent débonnaires
Et semblent se moquer
De ces prairies jaunies
Qui affament les bêtes

Plus une seule goutte
De ces pluies capricieuses
Tous juste certains jours
Une moiteur douceâtre

La sécheresse est là
Implacable et cruelle
Mais ne nous trompons pas
Elle nous doit beaucoup…