La présidente, Martine Netter, présente le rapport moral et les projets pour l’année prochaine.
Elle souligne les progrès importants apportés à la gestion de l’association. 103 adhérents ont réglé leur cotisation.
Le nombre des projections a été augmenté et le choix des films a continué et continuera à se porter sur des films non commerciaux, récents, sur des sujets d’actualité ainsi que trois films proposés par Cinéphare et les documentaires du Mois du Doc.
Le questionnaire qui avait été précédemment diffusé demandant le choix personnel de chaque adhérent a nettement différencié "Le Cirque" et "la Vida Loca" talonnés par le Tavernier et "Riz Amer", ce qui démontre l’intérêt des cinéphiles locaux pour toute sorte de cinéma.
Martine se félicite de la réussite de la soirée "Un Homme est mort", projet ambitieux précédé de quelques sueurs froides. Des aides publiques ont été attribuées et l’association a utilisé une partie de ses ressources propres pour équilibrer les comptes.
Elle pointe aussi le succès constant des soirées à thèmes avec repas et la collaboration ponctuelle avec l’association "la Danse autrement" qu’elle souhaite élargir à d’autres assos.
Il est aussi rapporté la mise en place, grâce à la dynamique impulsée par Caroline Sanguinette lorsqu’elle dirigeait le CLSH, des projections avec l’aide de Cinécran pour les écoliers, collégiens et la participation de leurs enseignants.
Un blog a été créé pour Cinéfîles et une console et deux micros HF ont été achetés pour améliorer les projections de DVD et les débats. Parmi les projets plus ou moins aboutis, il est évoqué la participation de l’association à "La Semaine bleue" initiée sur l’île par le directeur de l’EHPAD
La présidente rappelle que le CA accueille avec plaisir toute suggestion de films (sauf environnement, développement durable, sujet rebattu) et surtout de soirée exceptionnelle type "Un Homme est mort".
Elle termine en remerciant la Cie Océane qui autorise des tarifs réduits pour certains participants aux soirées à thème plus culturel (un Homme est mort ou le Cirque) soirées coûteuses pour l’asso qui peut ainsi élargir son public aux cinéphiles continentaux.

Arlette Vial, la trésorière, présente avec satisfaction un bilan avec solde très positif bien qu’un peu écorné par la soirée BD.Concert et l’achat de matériel.
Ce solde permettra aux membres du comité de sélection de pouvoir faire prendre en charge les frais qu’ils réglaient eux-mêmes jusqu’à maintenant lorsqu’ils se déplaçaient pour des visionnements.
Martine prévient que, compte tenu de l’augmentation du prix de revient des repas, il sera sans doute envisagé par le CA d’en augmenter le prix à 12 €. Elle souligne à cette occasion l’aide offerte à coût raisonnable par l’Hôtel de la Marine et remercie Valentine pour la mise à disposition de la cuisine.

Un vote, à l’unanimité, désigne élus les 12 candidats au Conseil d’Administration.
14 volontaires se proposent pour faire partie du Comité de Sélection.

Le pot de l’amitié se partage accompagné par les amuse-bouches préparés et offerts par des bénévoles.
En résumé, une réunion qui démontre la vitalité de l’association ne lâchant rien sur ses ambitions culturelles, la rigueur accrue de sa gestion financière, son fonctionnement démocratique et l’aide toujours possible de nombreux bénévoles "satellites".