Cela s’est passé au mois d’août dernier, je suis à Paris dans une chaleur tropicale dès 11h du matin. Je supporte bien ces températures extrêmes et mon énergie est intacte.

Je dois déjeuner avec une amie et je pars la rejoindre à pied selon mon habitude. Le masque est obligatoire depuis le confinement et la propagation du virus, cela n’engage pas à prendre le bus ou le métro. En plus Crapo m’accompagne.
Il est midi, j’enfile l’avenue du Parc Montsouris et ressens tout à coup une étrange faiblesse dans les jambes. Des douleurs inhabituelles irradient ma nuque, je cherche désespérément un banc. Il y en a un, je m’assois. Je me rappelle alors la diarrhée inhabituelle du matin. La peur me prend. J’ai chopé le Covid 19…
Je reste assise un moment, téléphone à mon amie pour lui dire que je suis incapable d’aller jusqu’à chez elle, appelle ma sœur pour annuler le diner prévu le soir. Une pharmacie n’est pas loin, je décide de m’y rendre pour demander conseil. Le pharmacien m’indique un labo d’analyse, pas trop loin.
Je me traine littéralement jusqu’à ce labo, attache Crapo à un poteau d’interdiction de stationner, entre dans une pièce bondée de gens masqués. Et j’attends, heureuse de me reposer. Mon tour arrive, j’explique mes craintes et reçois en retour une flopée d’invectives : Comment osez-vous entrer ici alors que vous avez des symptômes, vous risquez de contaminer tout le monde, vous devez faire une demande de rendez-vous par internet, tapez formulaire-covid-19, vous êtes irresponsable, sortez immédiatement !

Coite, je suis sortie… Je suis rentrée chez moi lentement, stupéfaite de cette situation, que fallait-il faire pour avoir un test ?
Je me suis installée devant mon ordi, j’ai rempli le formulaire, photographié ma carte vitale, ma carte de mutuelle, envoyé le dossier… J’ai reçu une réponse immédiate :

"Bonjour Madame Netter,

Nous accusons bonne réception des informations fournies dans le cadre de demande de rendez-vous pour un dépistage par RT-PCR du COVID19.
Le laboratoire vous recontactera pour vous donner un rendez-vous.
Vous trouverez en PJ une copie de votre fiche de renseignement transmise à nos services.

ATTENTION : Ce message vous est envoyé d’une adresse qui ne peut recevoir d’e-mails. Merci de ne pas y répondre.
Cordialement"

Le soir tout allait bien, j’avais retrouvé mes forces, était-ce un coup de chaleur ?
N’ayant rien à manger, je me suis contenté des gâteaux de Crapo, pas mauvais du tout ces biscroks aux Omega 3 !

Et j’attends toujours mon rendez-vous !