Nicolas Hulot se lâche à propos de la signature d’un accord avec le Mercosur. «Ce type de décision montre qu’on n’a aucune approche globale de la lutte climatique », s’énerve Hulot qui fustige tout au long de l’interview le manque de «cohérence» du gouvernement : «On finit par ne plus croire personne : on dit des choses et dans la foulée, on prend des engagements, on signe des traités qui nous mènent à l’opposé de nos intentions.»

Libération 01/07/19