Deux des grandes friteuses électriques sur les 4 appartenant au FIFIG et à Musicanou ont disparu.

Triste découverte à la veille de la Fête de la Musique où des frites étaient prévues.

Peut-être est-ce simplement la négligence d’une association qui organise mal ses "après-festivités" ?

Dans ce cas : fissa, les ramener à leur place ou contacter Musicanou !

Si c’est un vol, on n’appelle pas à la délation, ce n’est pas le genre de la maison, mais si vous apercevez quelque part 2 friteuses orphelines, persuadez leur propriétaire illégal de les rendre à la collectivité !!