LES ECOGESTES

- Je marche sur les sentiers balisés afin de ne pas détruire la végétation. Je ne m’engage pas en deux roues sur le sentier côtier, cela est interdit pour des raisons de sécurité et de protection de l’environnement.

- Je n’utilise pas les bâtons de marche à pointe métallique car ils endommagent les sentiers. Ils sont interdits sur l’île.

- Pour des raisons de sécurité, je ne fais pas de feux sur l’île, ils sont interdits.

- Je ne cueille pas les fleurs de l’île, elles sont fragiles et précieuses.

- Je ne capture pas les animaux qui vivent sur l’île, certaines espèces sont protégées et sont nécessaires à leur écosystème.

- Les chiens et les chevaux sont interdits sur la plage. Pour la tranquillité de tous, je tiens en laisse mon chien.

- Sur une île, l’eau et l’énergie sont rares : je suis économe.

- Je ne laisse pas mes déchets ou mégots dans la nature.

- Nos plages sont vivantes, une plage propre n’est pas un désert de sable : les algues déposées par la marée ne sont pas des déchets. En respectant cet écosystème naturel, je lutte contre l’appauvrissement de la biodiversité. Je veille à ce que mes déchets ne se mêlent pas aux algues échouées.

- L’insularité complique la gestion des déchets : dans la mesure du possible, je pense à les ramener sur le continent après une visite à la journée. A minima, je participe au tri sélectif pour valoriser mes déchets recyclables.