Macron a donc lancé la création de deux nouvelles instances pour montrer qu’il veut vraiment make our planet great again. Mais, on constate qu’il existe déjà… "une bonne soixantaine de comités chargés de la transition énergétique". Ça fait mauvais genre quand on annonce dans le même temps vouloir s’attaquer aux comités Théodule inutiles et qu’on a par ailleurs proclamé en novembre dernier la création d’un Haut conseil pour le climat.

Libération 29/04/19