entre ennuis judiciaires et départs, la garde rapprochée de Macron montre des signes de fragilité. Certains postes sont parfois laissés vacants, ce qui montre un problème de ressources humaines selon un familier du pouvoir qui dénonce la nomination de conseillers au gouvernement, ce qui est une pratique réservée aux fins de mandats pour lui. Comprenez un peu comme le remplaçant au football qu’on fait rentrer à la 91e minute de jeu, alors que là, on n’est même pas à la mi-temps du quinquennat.

Y. Falt Radio France 10/04/19