SAMEDI 13 AVRIL à 18h

à l’Ecume

Je voudrais que la poésie soit aussi naturelle à ceux
qui m’entourent que l’émotion qui jaillissait cette nuit-là, devant cette place,
avec cette facilité improbable des moments qui n’auraient pas dû être,
qui furent tout de même, mal fichus, débordants de grâce et de paroles impossibles.

Les Ronces (chez Castor Astral - Prix Apollinaire 2018)

Dans le cadre de la 7è édition de la manifestation Thé Café et Poésie avec La Fédération des Cafés-Librairies de Bretagne