Si la situation est difficile, les représentants de l’Etat veulent croire que la nouvelle loi viendra changer les choses, si les citoyens savent être patients. « Il faut lui laisser le temps de faire ses effets », a assuré le directeur de l’ARS des Pays de la Loire, s. Pour lui, dès 2022, les problèmes seront réduits. Mais peut-on être patient quand on est malade et qu’on n’a pas de médecin, aujourd’hui ?

C Moreno Raynaud La Gazette des Communes 15/03/19