Comme dans de nombreuses paroisses de France, la Révolution est bien accueillie à Groix. Les deux délégués, Joseph DAVIGO (syndic des gens de mer) et Guénaël STEPHAN ( mon aïeul, responsable de la Fabrique )) chargés avec les 170 autres délégués, de rédiger le Cahier de Doléances, ne sont sans doute pas étrangers aux 37 articles, sur les 182 que compte le cahier, concernant le monde maritime. (Enguerrand Gourong).

Les deux rédacteurs furent successivement élus maires de la commune par la suite.

Cahier des doléances de la Sénéchaussée d’Hennebont du 21 avril 1789

Article CLXVI
Que pour la Sûreté d’une navigation aussi importante que celle de l’Orient, où la perte d’un seul Vaisseau peut s’élever à 3 ou 4 Millions et plus, il soit construit une tour à phare dans l’Ile de Groix ; que pour la sûreté même des Vaisseaux du Roi, il soit fait, dans l’Ile de Groix, un Port de relâche.

et où l’on voit que les élus locaux se plaignent déjà de ne pas être maitres chez eux :

Article XXVIII
Que la gestion de la dépense de Villes soit confiée aux Officiers municipaux, légalement élus. Qu’ils n’en soient responsables que devant les Etats provinciaux.